• Mécanisme

    Le mécanisme du ronronnement n'est pas encore connu, les félins ne semblant pas posséder d'organe dédié particulièrement au ronronnement. Une première hypothèse suppose une contraction très rapide des muscles du larynx, ce qui comprimerait et dilaterait la glotte, faisant vibrer l'air au passage. Une autre, plus ancienne, évoque une vibration de la veine cave, amplifiée par les bronches, la trachée et les cavités nasales.


  • Commentaires

    1
    fairy girls
    Jeudi 23 Octobre 2008 à 18:12
    tu t'y connait ! ^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :