• Technique de chasse

    La méthode par laquelle les machairodontinae chassaient est vivement débattue. À l'origine on pensait qu'ils se servaient de leurs dents comme de poignards (ouvrant toutes grandes leurs mâchoires, découvrant leurs dents et s’en servant pour l’attaque). Cependant on n’y croit plus guère car les dents, du fait de leur longueur, étaient fragiles, et en se débattant une proie de grande taille aurait pu facilement les endommager, ce qui aurait handicapé l’animal dans la chasse. Quelques spécialistes suggèrent que ces felidae auraient tranché avec leurs dents le ventre de grands animaux et attendu ensuite qu’ils soient morts vidés de leur sang, mais là aussi le risque de briser les dents était toujours élevé. Cependant, quand le chat à dents de poignard mordait le cou d'un grand ongulé, la morsure pouvait couper toutes les artères et les veines, pendant qu’elles s’agrippaient à la trachée. Cette méthode aurait bien été risquée pour les dents si la proie s’était trop débattue, mais moins toutefois que la méthode du coup de poignard ; en mordant le cou, le felidae s’agrippait avec ses incisives et ses canines inférieures. Aussi, au cas où les machairodontinae auraient chassé en bandes (il y a des preuves que c’était le cas, au moins pour certaines espèces), ils pouvaient immobiliser l'animal avant de le tuer par morsure.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :